covid

COVID19 dicte sa loi à la formation : l’E-learning a le vent en poupe !

La pandémie à Corona virus encore appelée COVID19 a été déclenchée en Chine entre Septembre et Décembre 2019 selon plusieurs sources. Au départ juste une épidémie dans l’une des plus grandes villes de Wuhan en Chine, les médias internationaux n’en ont parlé que de manière très timide entre Décembre 2019 et Janvier 2020.

C’est vers mi-février 2020 que le nombre de personnes contaminées en dehors de la Chine du fait des migrations internationales, va définitivement causer une véritable psychose et plusieurs pays vont commencer à prendre la situation très au sérieux.

L’Afrique va entrer véritablement dans la bataille début Mars 2020 avec plusieurs mesures barrières plus ou moins contraignantes pour protéger les populations. En dehors de la fermeture des frontières, la suspension des cours dans toutes les écoles dans plusieurs pays va constituer l’une des mesures qui relèvent de l’inédit en Afrique, du moins pour les générations récentes.

La distanciation sociale est donc une des recommandations les plus fortes, ce qui impose le travail à distance lorsque c’est possible, mais surtout l’enseignement et la formation à distance comme seul moyen pour les centaines de millions d’apprenants en Afrique.

Mais est-ce que les pays africains étaient préparés à une telle contrainte dans le mode de dispensation des enseignements ? Vraiment très peu car, l’enseignement à distance exige des équipements aussi bien en technologie notamment pour l’accès à Internet qu’en matériel (ordinateur, tablette, smart phones…etc).

D’après un rapport de la banque mondiale sur les Technologies de l’Information et de la Communication(TIC) publié en 2017, alors que 90% de la population avait accès à la téléphonie mobile en Afrique Subsaharienne, seulement 22% avait accès à l’usage d’internet dont 3% à internet haut débit. Ce taux de pénétration d’internet est très faible pour permettre l’e-learning pour des centaines de millions d’apprenants.

On a tout de même noté que certains établissements notamment du secondaire et de l’enseignement supérieur ont entrepris de se battre jusqu’à la dernière énergie pour trouver des solutions d’apprentissage en période de Covid19. Les outils comprennent les plateformes déjà bien connues notamment Skype, Zoom, WhatsApp, pour ne citer que ces exemples, mais aussi des solutions développées localement. Ces solutions sont accessibles via les ordinateurs ou via les smart phones et du coup, ce sont les enfants des plus nantis (« les Bobos », une appellation bien connue de Douala au Cameroun) qui peuvent en profiter, encore qu’il faut prier pour qu’il n’y ait pas d’interruption d’électricité pendant le cours.

Pour la formation de haut niveau notamment celles que propose CBA Training, indépendamment de Covid19, l’e-learning ne date pas d’aujourd’hui. Pour des travailleurs, cadres d’entreprise ou jeunes diplômés de l’enseignement supérieur qui ont accès à internet, il est possible de se former et même de passer les examens de certifications internationales notamment PMP, CAPM et CIA, à son rythme, tout cela sans jamais se déplacer de chez soi. Nous vous invitons à lire l’article sur la plateforme e-learning de CBA Training.